Le groupe Alainé croit en l’avenir et les événements autant que les chiffres soutiennent les perspectives d’évolution de chacun de nos départements. En premier lieu, il convient de souligner la présence remarquée du groupe à la SITL qui s’est déroulé du 22 au 25 mars 2016 dernier à Paris-Nord Villepinte. Pour célébrer les 70 ans du groupe, nous avions invité cinquante de nos plus importants clients : une invitation de marque qui a permis de mettre en avant nos différents métiers. Avec un taux de participation au-delà de nos espérances, nous avons pu rencontrer de nouveaux prospects mais aussi consolider nos relations avec des clients existants et leur faire découvrir l’intégralité de notre structure et la transversalité de nos métiers. Notre organisation a décidément séduit l’ensemble de nos visiteurs et notre objectif reste plus que jamais inscrit dans cette continuité à faire croitre le groupe sur les quatre métiers qui le composent.

Côté chiffres, nous avons atteint en 2015, sur l’activité globale du groupe, un chiffre d’affaires de plus de 211M€. Un chiffre important jamais égalé représentant une croissance de presque 9% en adéquation avec notre ligne d’objectifs et que l’on peut qualifier de résultat intéressant au vu de la conjoncture économique actuelle.

Ces nouvelles rassurantes démontrent plus que jamais que la transversalité de nos métiers, que la motivation de nos équipes et notre volonté de nous adapter sans cesse à de nouveaux process nous positionnent comme un acteur majeur, solide et compétitif qui sait conjuguer avec solidité et transparence, le présent avec l’avenir.

M. Michel Alainé, Président du groupe ALAINÉ

La plateforme logistique de Carquefou n’accueillait à ce jour qu’un seul client. Aujourd’hui, avec l’intégration du géant de la chaussure, de la maroquinerie et du textile : GEMO, notre objectif de pérenniser et de développer notre implantation nantaise est atteint !

Il s’agit donc pour notre entrepôt de recevoir en amont du centre de distribution GEMO, leur marchandise en provenance d’Asie via conteneurs et d’Europe via camion. Notre accompagnement s’articule principalement autour de la réception (dépotage conteneurs, déchargement camions). Notre rôle consistera à trier l’ensemble des produits importés, de les contrôler, de les stocker, de les préparer et de les ré-expédier vers le centre de distribution de GEMO. Ce dernier quant à lui livrera les palettes après préparation vers ses magasins.

Nous allons aussi au travers de ce partenariat enrichir notre savoir-faire en mettant en place au cœur de l’activité logistique un nouveau métier : le contrôle qualité Produit. Il incombe donc à nos équipes de vérifier la conformité du produit par rapport aux attentes de l’acheteur et des consommateurs. Nous devons pour cela avoir un « Œil Client ». Un showroom de 70m² sera mis en place sur le site de Carquefou pour comparer les pièces réceptionnées à celles commandées conformes par GEMO. Cette nouvelle organisation de la supply chain de GEMO doit leur permettre de fluidifier et gagner en réactivité sur leur flux de préparation et de distribution vers leurs magasins.

Un contrat de 3 ans est mis en place avec cette société appartenant au groupe Eram et qui est implanté en Maine et Loire. Côté logistique, cette activité a demandé l’ouverture d’une nouvelle cellule de 6 000M2 et parallèlement pour le département Transports, la mise en place de camions Alainé pour effectuer les navettes entre l’entrepôt amont et le centre de distribution GEMO. C’est une vraie opportunité pour nous permettre de véhiculer notre marque et nos couleurs dans la région Ouest.

Cette nouvelle activité débutera en juin 2016 avec en ligne de mire le pilotage du rush le plus important de l’année pour notre client : la rentrée des classes de septembre. C’est un engagement et une motivation de chaque instant qui anime nos équipes en place pour ce nouveau challenge. C’est également une signature qui assoit la notoriété du groupe Alainé sur le périmètre nantais à travers cette prestation d’envergure.







Une nouvelle réglementation douanière a été mise en place depuis le 1er Mai 2016. Par son application, ce nouveau code des Douanes implique certaines simplifications comme la mise en place d’un dédouanement centralisé communautaire. Sur le terrain, cela permet à nos bureaux d’import-export de transmettre leurs déclarations douanières via un seul bureau des Douanes pour toute l’Union européenne. Et pour le futur, il est à noter que cette nouvelle réglementation sera à 100% dématérialisée… d’ici fin 2020.

Autre fait majeur à souligner au cœur de notre département Overseas : une perturbation historique de notre transport fluvial. En effet, depuis le début de l’année, les crues de la Saône, la maintenance des écluses et l’envasement de l’écluse de Bourg-les-Valence ont provoqué un ensemble de perturbations majeures auxquelles nos équipes ont dû faire face avec notamment la mise en place d’un système de navettes par camions entre Mâcon et Lyon. Un retour à l’ordre est attendu d’ici une semaine, et c’est tant mieux !






Compte tenu de l’environnement économique actuel, notre département Forwarding a décidé de faire évoluer son réseau européen. Pour faire face à l’évolution commerciale de nos clients globaux et à une pression constante sur les prix, nous réorganisons notre implantation pour passer de 7 business units en un réseau totalement intégré où les agences deviendront des centres de coûts plutôt que des centres de profit.

Désormais, nos équipes ne seront plus jugées au fait d’une performance individuelle mais bien d’une performance collective qui saura répondre à l’agressivité des prix et au renouvellement incessant des appels d’offre auquel notre département est soumis. S’adapter aux nouvelles configurations qui s’offrent à nous et opter pour une organisation plus efficace, c’est choisir de réintégrer nos filiales plutôt que de les décentraliser. Deux exceptions échappent à cette refonte interne : les unités indépendantes du Royaume-Uni et du Luxembourg.

L’impact majeur de cette évolution aura pour effet une baisse des coûts au niveau des comptabilités jusqu’à présent déportées dans d’autres pays. Celles-ci seront désormais rattachées à un seule entité juridique : la Maison mère d’Alainé Forwarding de Mâcon.

Avec un ensemble d’unités qui dépasse pour l’exercice en cours 60M€ de chiffre d’affaires, cette évolution a pour conséquence d’offrir un administratif plus simple à gérer que celui qui existait jusqu’alors entre nos filiales. Avec un seul système opérationnel commun en terme de reportings et de suivi des kpi, le département fait rimer la transparence avec les performances. Désormais derrière chaque compétiteur, un seul objectif commun se dessine : le succès du département Forwarding !





Parmi le parc de 850 véhicules composant la flotte totale du groupe Alainé, le premier camion équipé à l’énergie Gaz a vu le jour en avril dernier. Dédié à l’enseigne Auchan, le véhicule alimentera pour le compte de notre client le secteur Sud-Est et notamment la région de Nîmes.

C’est une nouveauté dans le monde des Transports sous pavillon français, et une démarche novatrice au sein du groupe que le département Transports souhaite souligner. Ce choix démontre une réelle sensibilité environnementale pour un mode carburant moins polluant que le gasoil. Un engagement de notre part de réduire notre impact environnemental et de miser sur un avenir qui évolue en ce sens en équipant au fur et à mesure d’autres véhicules : une nouvelle (r)évolution est en marche… et elle est écologique !